UNIVERSITE du TEMPS LIBRE LAMBALLE-PENTHIEVRE
UNIVERSITE du TEMPS LIBRE LAMBALLE-PENTHIEVRE

LE JOURNAL DES ADHERENTS

Le conseil d'administration vous propose cette page qui sera notre lien : de l'humour, des bonnes adresses, des nouvelles, des paroles d'adhérents, les meilleures vidéos du web, etc ...

               

Au sommaire :

       Mieux connaître l'histoire du haras de Lamballe

                 Pour les passionnés de cinéma : le festival PANORAMIC

       Les meilleures vidéos du web :

                Il n'aimait pas son père

                Les soudeurs du soir de Lamballe

                La 5 ème symphonie sans instruments !

                L'incroyable pouvoir des mots....

       Art photographique des adhérents : Mado REVEL.

       Entretien de vos zigomatiques : Reconfinement

                                                                                          Le comité de rédaction

Le haras de Lamballe

Un des fleurons de notre commune

         Le haras national de Lamballe est l'un des cinq pôles équestres de la région Bretagne.

         À l'origine, c'est un dépôt d'étalons royaux, créé à l'automne 1783 dans l'unique écurie d'une caserne de la ville de Lamballe. Supprimé en 1790, brièvement recréé en 1825, ce haras national trouve sa forme définitive à partir de 1842, ayant alors la charge de mettre des étalons reproducteurs à la disposition des propriétaires des 70 000 juments poulinières de sa circonscription.                   

         Etabli en 1825, sous Napoléon, le Haras National de Lamballe hébergeait plusieurs étalons nationaux, choisi pour leurs origines et leurs performances, constituant ainsi un réservoir génétique de premier plan. Le site de Lamballe devint le berceau de la race du célèbre Postier Breton. Avec son remarquable "punch", le Postier s'est illustré dans les transports et dans l'artillerie en 1914-18.                                                                                                                                                         

Quelques dates clés :

En 1825, création du Haras et de l’école des officiers des Haras.                                       

En 1842, ouverture définitive du Haras avec la création de l’écurie no 2                    

En 1870, 4 écuries de plus. Après la défaite de la guerre de Prusse, Lamballe est choisie pour reconstruire le cheptel national.         6 écuries supplémentaires seront construites.                

De 1903-1907 : Dernières écuries construites. Celles de l'allée principale actuelle.  Au total 12 écuries vont être construites sur le site, pouvant accueillir au total environ 400 étalons !         

En 2006 : À la suite du désengagement de l’État, création du Syndicat Mixte du Haras national de Lamballe composé des 4 collectivités : Région Bretagne, Conseil Départemental des Côtes d'Armor, Lamballe Terre et Mer, et Lamballe Armor. A compter de cette date le Syndicat Mixte devient gestionnaire du Haras.                                    Depuis, il anime le Haras de Lamballe sous plusieurs dimensions :                         

Equestre Accueil de concours, formations, stages, veille au maintien d'un savoir-faire génétique, activité économique en lien avec le cheval   

Artistique : Toute l’année, des démonstrations et spectacles équestres Grand Public. Une salle d’exposition accueille également des œuvres d’artistes                                 

Touristique-évènementiel Des événements, connus et reconnus, se déroulent sur le site du Haras :  Jeudis du Haras, 1000 sabots, Marché de Noël, visites guidées, balades en calèche, animations pour les enfants…                                                                                                   

En 2015, inscription du site du Haras National aux Monuments Historiques. Création du Groupement d’Intérêt Public Cheval Breton pour préserver la race. Le GIP Cheval Breton exerce les missions d'étalonnage et de testage, la diffusion de la semence, et les constats de gestation pour la race bretonne.                                            

En 2016 : Rachat du Haras national de Lamballe par le Syndicat Mixte, gestionnaire et propriétaire des lieux.

                                                    

Le Haras d'aujourd'hui et le Syndicat Mixte

Dans ce grand domaine au cœur de la ville, venez découvrir l'univers du cheval de trait breton, son histoire et les techniques qui ont fait de lui l'une des races les plus appréciées.        

Au début du XXIe siècle, le haras national de Lamballe passé sous gestion d'un syndicat mixte, perd ses anciennes fonctions d'étalonnage public et se tourne vers le tourisme et la préservation du cheval Breton.                                                                                 

Le site lance alors un projet de développement visant à donner des orientations fortes et structurantes pour une redynamisation du lieu et ainsi écrire  une nouvelle page de Haras National de Lamballe…

Ce projet s’articule autour de 4 axes :                                                                                             

      -  Un site tourné vers le cheval, la pratique sportive et le développement équestre          

      -  Un  site de la route touristique et culturelle des Côtes d’Armor et de  Bretagne           

      -  Des espaces bâtis, équestre et végétal à aménager et valoriser                                   

Un site à ouvrir physiquement et dans ses partenariats. Il accueille chaque année entre 60 000 et 75 000 visiteurs. 

              

Son Patrimoine   

                        

Les écuries présentent sur le site, bien qu'ayant été construites à différentes époques, possèdent un style architectural similaire. Ce style napoléonien utilisant la brique rouge au niveau des ouvertures permet de mettre en valeur le bâtiment. 

Le Haras national possède un patrimoine exceptionnel. 

Tout premièrement au niveau architectural avec ses écuries centenaires, puis matériel avec sa remise à voitures hippomobiles, rare collection de 22 voitures, ses selleries dont la sellerie Beaumanoir (photo 3) et les locaux où l’on améliore la génétique des élevages équins grâce à un panel de reproducteurs soigneusement sélectionnés.

         Et au niveau végétal, derrière les portes d’un domaine bâti de caractère (1825), des rosiers, des plantations d’arbres centenaires, et espèces remarquables. 35 espèces de rosiers sont répertoriés. Des arbres remarquables aux dimensions impressionnantes surprennent également les visiteurs comme le noyer d’Amérique, les séquoias géants, le cèdre bleu...

         Ses équipements de choix : un manège, qui permet de concilier usage sportif et usage publique, un rond d’Havrincourt, espace étudié pour le travail et la présentation du cheval, une carrière d’honneur, l’une des plus grandes des Haras nationaux, un parc équestre, espace ouvert destiné à la promenade et à l'entraînement de fond (à pied ou à cheval).

         L’instructive visite guidée du Haras national de Lamballe (1h30) vous introduit dans l’univers du cheval d’hier et d’aujourd’hui. Toute l’année, en particulier l’été, pendant les vacances de Pâques et les fêtes de Noël, les enfants profiteront avec bonheur des promenades en calèche, des spectacles équestres du manège (voltige, dressage…), des baptêmes à dos d’âne et de poney. Les cavalier(e)s en herbe pourront même y organiser leur goûter d’anniversaire, ponctué par une course trépidante de chevaux à roulettes !                                                                         

        Il organise de nombreuses manifestations, dont le concours national du cheval Breton, ainsi que le plus grand festival équestre de Bretagne chaque année au mois de septembre, les Mille sabots.    

                                                                  

Ses chevaux  

   Le Cheval Breton actuel est le résultat d’un long travail de sélection entrepris par les éleveurs depuis le Moyen Âge entre le cheval armoricain et des chevaux de races étrangères.    Aujourd’hui encore on distinguera le « Trait Breton » du « Postier Breton ».            

     Le Postier Breton, Issu du croisement entre des étalons "Norfolk"  et c’est à la fin du XVIIIe siècle que le célèbre « Postier Breton » voit le jour. Le Trait Breton, quant à lui est le résultat de l’introduction d’étalons Ardennais et Percherons. Le Selle Français. La reconnaissance officielle du Selle français a eu lieu en 1958, il est l’héritier du « demi-sang », issu de croisements entre des étalons pur-sang et des juments. Le Cob Normand,  issu de croisements entre Anglo-Normands et des Norfolk Roadster. Le Cob brille dans les compétitions d’attelage. Le Shetland, une race de poney écossais, devenu le parfait petit poney d’instruction pour débuter l’équitation ! L'Ane, une espèce qui appartient à la famille des équidés. Aujourd'hui il est devenu un animal de compagnie ou de loisir. La Mule  est le terme employé pour désigner un croisement entre une jument et un âne mâle.  Aujourd’hui la mule est utilisée comme équidé utilitaire.

En 2020/2021

      Le Haras, porte d'entrée touristique du territoire de Lamballe terre et Mer et du département des Côtes d’Armor, a pour projet sur 2020-2021 de proposer un nouveau produit touristique, un parcours scénographique qui racontera l’époque phare du Haras national de Lamballe où les habitants, les travailleurs vivaient encore à l'heure du cheval...              

       Autre projet : Le chantier du musée Mathurin-MEHEUT : Il faudra attendre juin 2022 pour les visites. Mais le transfert du musée Meheut sur le site du Haras de Lamballe prend davantage que du corps. Son contenu se précise. Et la démarche est participative.

      Une vidéo vous retrace l’histoire du Haras :  https://youtu.be/1JKpw-DJDWY?t=9

 

Pour les passionnés de cinéma ....

Du 18 au 20 juin, Panoramic vous embarque pour le Maroc, l’Algérie et la Tunisie à travers le nouveau cinéma du Maghreb

Le festival PANORAMIC

A Saint Brieuc

Le Cercle, association d’éducation populaire implantée à Saint-Brieuc, propose chaque année depuis près de 15 ans son festival Panoramic. Centré sur une région du monde, il met en avant une programmation cinéma diversifiée afin de vous emmener à la découverte de cette partie du globe.  Ainsi, il diffuse des courts et des longs métrages sous des formes tout aussi variées : fiction, animation ou encore documentaire.

Les meilleures vidéos du web retenues pour vous ...

Artistes de tous pays

Il n'aimait pas son père ...

Proposé par Daniel LAROCHE

   

Il avait toujours pensé que son père était un bon à rien et qu’il n'avait pas assez d'ambition. Jusqu'à ce qu'il apprenne la vérité !

 

Les soudeurs du soir de Lamballe.

Proposé par Michel Chevalier

Réalisations faites à partir de bouts de ferrailles et de matériaux de récupération, c'est ce que nous proposaient les invités de l'association locale de Lamballe, les "Soudeurs du soir". Durant deux jours au Haras National de Lamballe, ils ont montré leur talent d'artiste au public en façonnant leurs œuvres avec leurs mains en or...

La 5 ème symphonie de Beethoven

Coeur des colibris

Préparés et dirigés par leur professeur de musique Nelly Guilhemsans, les élèves du collège privé de Cambo ont « fait des pieds et des mains » pour honorer le 250ème anniversaire de la naissance de Beethoven.

Tin Tin Tin Tiiiiiin… Il n’y a sans doute plus grand monde sur cette terre pour ignorer les 4 premières notes de la « Symphonie du Destin » de Ludwig van Beethoven, compositeur dont on fêtait l’an dernier les 250 ans de la naissance.

Pour arroser ça (avec une petite année de retard à cause du covid), 185 élèves du collège privé Saint-Michel-Garicoïts de Cambo étaient réunis le 24 mars dernier autour de la fontaine du jardin d’Arnaga pour réaliser une performance hors normes : une 5ème symphonie de Beethoven… sans instruments.

Les meilleures vidéos du web retenues pour vous ...

Artistes de tous pays

L'incroyable pouvoir des mots.

Purple feather

Changez vos mots ...

Changez le monde !

 

L'intervention d'une femme vis à vis de ce clochard aveugle va lui apporter bien plus qu'une ou deux pièces. La puissance des mots est bien réelle. Forte émotion !

 

A voir absolument...

Art photographique de nos adhérents :

Lever éphémère ...

Mado REVEL

 

(Tous droits réservés)

Art photographique de nos adhérents :

Lever à dos d'arbre.. 

Mado REVEL.

 

(Tous droits réservés)

Pour entretenir vos zigomatiques  

 

 

Reconfinement,

Couvre-feu,

oui, mais avec le

sourire,

 

 

 

En ces temps, difficile d’imaginer la vie d’après, reste l’humour. Et ceci, coûte que coûte.

 

On a bien anticipé, mais le fort rebond était imprévisible.

 

« Célibataire ? envie de rencontrer des hommes et des femmes en uniforme de ta région ? sors de 18h à 6h du matin ».

 

Après analyse, en télétravail, c’est surtout la partie travail qui est pénible.

 

« Moi, j’ai un certificat médical qui stipule que je dois aller faire la fête chez mes potes, pour rester en forme ».

 

Comme nous sommes en période d’entraide, j’ai glissé mes factures dans la boite aux lettres de mon voisin… ».

 

Le problème quand tu prononces Pfizer, c’est de risquer de contaminer 10 personnes.

 

« Bah super : prendre le risque de choper une amende pour finalement se retrouver dans une soirée de nazes, ça valait le coup ».

 

Je me sens comme si j’avais 16 ans à nouveau : mes cheveux sont longs l’essence n’est pas chère et j’ai l’interdiction de sortir.

 

Mon voisin continue à disjoncter avec le confinement : je l’ai vu parler à son chien. J’ai raconté ça à mon aspirateur ; on était morts de rire.

 

Je suis confiné dans ma résidence secondaire : Puis je aller tondre mon gazon dans ma résidence principale ?

 

Imagine survivre au Covid-19 puis la Chine sort le Covid-19 S, plus PRO…

 

«  2020, c’est la première année où j’arrive à tenir mes résolutions : « moins sortir le soir, moins aller au bar et moins de resto ! » il suffit juste d’avoir de la volonté ».

 

D’habitude, le nettoyage de printemps dure jusqu’en juin. Là, j’ai fini. Et j’hésite entre faire rentrer du bois pour l’hiver ou installer mes décos de Noel ?

 

Vous pensez que les coiffeurs, ils vont se souvenir des « Comme d’habitude » de tous leurs clients ?

 

Même les chats attendent qu’on dégage de chez eux !!!

 

Jogging interdit entre 10h et 19h. Ils sont fous : je suis chez moi, je mets ce que je veux