Le conseil d’administration a le plaisir de vous proposer cette nouvelle page.

    Rédaction :         Barbara NICOLAI
    Mise en page :  Jean René GUERIN

Au sommaire de ce nouveau numéro:

Deux poèmes pour fêter l’arrivée de l’été: 
    Un poème Francis et un de Roland, de l’atelier écriture. 
Découverte des ateliers :    Prise en compte des demandes des adhérents, de l'actualité, des tendances avec le souci de satisfaire notre public, par Martine HOUEE, responsable des ateliers.
Paris 2024 : les jeux olympiques, proposé par Barbara NICOLAI.
Sortie du 06 juin 2024 à Plougonver et la vallée des bambous, proposé par Barbara NICOLAI.
Le bénévolat, l’art de la gratuité du cœur.
Un hommage à Mme Henriette CLAUDON, adhérente depuis la création de l’UTL qui fête ses 100 ans.
La présidente et le  conseil d’administration vous souhaitent de belles vacances. 
 

L'actualité de nos ateliers

L'atelier travaux manuels décoratifs

       Animé par Mesdames Paulette Le HOANEN et Arlette BRIENS  à raison d'une séance de 2heures 30  par mois .                                        Elles vous proposent  6  séances pour un coût de 20 à 30  euros selon le nombre d'inscrits, maximum 10 personnes. 

présentée par Martine Houée

L'atelier géopolitique

Proposé par Frédéric MALLEGOL, historien. Cet atelier vous proposera 5 séances de 2 heures le vendredi après-midi, de décembre 2024 à mai 2025. Le projet est de travailler sur les relations internationales, en combinant histoire et actualités, en privilégiant l’interaction. 

Son coût entre 60 et 75 euros, selon le nombre d’inscrits, de 25 à 35 personnes.

Les sujets proposés :      

la Russie et le monde depuis 1991

 La Chine et le monde depuis 1945

 La France et le monde depuis 1845

 Le désordre mondial depuis 1998

 Les relations israélo-arabes. 

Le conseil d’administration a reconduit l’ensemble de ses ateliers, et vous en propose 4 nouveaux à la rentrée.

L'atelier histoire de l'art

Proposé par Sonia OLCESE, enseignante conférencière. Elle nous propose : 

A la découverte de la renaissance italienne, avec les quatre plus illustres artistes, BOTTICELLI, LEONARD DE VINCI,RAPHAEL et MICHEL ANGE.                                                                               

Cinq cours de 2h qui se dérouleront de janvier à mai 2025, le mercredi matin. Leur coût entre 35 à 55 euros, selon le nombre d’inscrit, de 20 à 30 personnes.

L'atelier orthographe

proposé par  Véronique ROLLAND , journaliste.                  Le contenu : une petite " mise en bouche " découverte d'un mot ou d'une définition sous forme de jeu, dictée , corrections et échanges sur les difficultés rencontrées , exercice d'imprégnation.  Huit séances de 2 heures le 2ème mardi de chaque mois de 10 h à 12 h.                                                         Le coût  80 euros pour un groupe de 10 à 12 personnes.  

Les jeux olympiques de Paris 2024

Présenté par Barbara

Les jeux antiques 

Les jeux olympiques sont la première manifestation des jeux panhelléniques qui se déroulent régulièrement en Grèce.                                   L’origine mythique : La première mention de jeux sportifs dans la littérature grecque remonte à Homère qui décrit dans le chant XXIII de l’Iliade des jeux funéraires organisés par Achille pour honorer la mémoire de Patrocle tué lors de la guerre de Troie.           

La flamme olympique :

Le concept de flamme olympique n'existait pas dans les Jeux olympiques antiques. Elle est apparue pour la première fois le 28 juillet 1928 lors des Jeux olympiques d'été, à Amsterdam. La torche de la flamme des Jeux olympiques d'hiver a été allumée pour la première fois pour les Jeux olympiques d'hiver de 1952 à Oslo.                                                    Ainsi, depuis 1952, tous les 4 ans, puis tous les 2 ans, la flamme est allumée à Olympie grâce à l'énergie solaire puis transportée de ville en ville jusqu'à la cérémonie d'ouverture.

 

L'antiquité Grecque

Les premiers Jeux olympiques, et durant les 250 premières années, ont eu lieu dans le sanctuaire d’Olympie, en Grèce, entre le VIIIe siècle av. J.-C. et le IVe siècle apr. J.-C. La date de -776 est retenue selon toute probabilité : elle correspond à 75 olympiades (périodes de quatre ans) en comptant à partir de 476 av. J.-C., date des premiers Jeux après la victoire grecque de Salamine contre les Perses. 

En temps de paix comme en temps de guerre, les Jeux étaient à la fois sportifs et religieux. Tous les citoyens grecs pouvaient y prendre part, qu’ils soient princes ou simples fermiers. Toutefois, les olympiens étaient souvent des soldats. Les femmes n’étaient pas autorisées à participer, ni même à assister aux compétitions.

 

Au cinquième siècle av. J.-C., les Jeux duraient déjà cinq jours et comportaient de nombreuses épreuves qui commencent par les courses de chevaux, courses de chars ou de quadrige. Les autres épreuves sont qualifiées de « gymniques » : pentathlonlancer du disquelancer du javelotsaut en longueurcourse à piedlutte, boxe, et pancrace.                                                      Les récompenses : le véritable prix est remis le dernier jour des Jeux, devant le temple de Zeus : les athlètes vainqueurs ou « olympioniques » reçoivent une couronne d'olivier sauvage.

C’est un décret de l’empereur chrétien Théodose en 393 après J.-C. qui interdit la pratique des cultes païens et par là l’organisation des Jeux. Toutefois, la popularité des concours sportifs et des fêtes culturelles persiste jusqu’au 6e siècle après J.-C. dans de nombreuses provinces de l’Empire romain encore sous influence grecque.

Des jeux antiques aux jeux modernes :

Pierre de Coubertin, quand il s'efforce de remettre sur pied les jeux olympiques, s'inspire des jeux de l'Antiquité pour définir l'idéal olympique. Il s'appuie sur l'historiographie de l'époque. 

Les Jeux olympiques modernes prolongent la tradition des jeux olympiques de la Grèce antique. Ils sont des événements sportifs internationaux majeurs, rassemblant des milliers d’athlètes tous les quatre ans. Ils n'ont, dès leur création, que peu à voir avec les jeux antiques qui ont toujours lieu à Olympie, contrairement aux jeux modernes, qui changent de site à chaque fois. Aux Jeux Olympiques modernes, les trois premiers reçoivent respectivement une médaille d’or, d’argent et de bronze. Aux Jeux Panhelléniques, il n’y a qu’un seul vainqueur et son prix consiste en une couronne de feuillage.

Les premiers Jeux olympiques modernes se déroulent en 1896 à Athènes, et l'instauration des Jeux olympiques d'hiver date de 1924 à ChamonixContrairement aux Jeux antiques, le programme olympique moderne est beaucoup moins stable. Chaque édition des Jeux apporte ainsi son lot de nouveautés, nouvelles disciplines et nouvelles catégories.

06
JUIN
2024

Sortie de Plougonver et la vallée des bambous

      Avec la promesse d’une belle journée, nous voilà en route pour Plougonver. Pour la visite de la biscuiterie Menou et son musée des métiers des commerçants d’autrefois, nous sommes accueillis par Madame MENOU qui sera notre guide et évoquera la création de leur entreprise et son évolution au fil du temps. 

     A Plougonver, cité de 700 habitants, tous les commerces ont disparus.                                                                                                     Trois générations passionnées de boulangerie ont permis la création de cette biscuiterie, lieu unique en Côtes d’Armor, et ce musée évoquant deux siècles d’artisanat. Un voyage dans le temps grâce à une multitude d’objets anciens. Nous pourrons y découvrir la représentation de ces métiers : entre autres, une ancienne forge, un garage et sa Juva 4 de 1958, un atelier de repasseuses, une fabrique de bougies et de cierges, une forge, une guinguette animée le jeudi dans une ambiance bals d’autrefois, au son de l’accordéon. Dans la boutique, se côtoient les étals de biscuits (palets bretons, kouign amann, macarons, meringues, croquants etc…) et la réplique d’un café, d’une alimentation, d’une boucherie, d’un barbier, d’un coiffeur et autres métiers.                                                                                                                                        En levant les yeux, nous pourrons découvrir un atelier de couturière, une robe Napoléon 3, mais aussi des lits clos à étage, des objets ayant appartenus à Lady Mond, Marie-Louise Le Manac’h, dite Maï Manac'h.

     A travers des expositions temporaires, différents thèmes sont abordés. Actuellement, l’exposition estivale propose « de la rivière à la mer », découverte féérique des poissons de rivière aux fonds marins, avec des créations en composite de Christelle MENGES, sculptrice et scénographe.                                                                              Une dégustation de biscuits  clôturera cette belle visite.

La boutique

l'atelier de couture et la robe Napoléon III

      Après un bon déjeuner, nous voilà en route pour la vallée des bambous.

      Dans le cadre enchanteur d’un hameau du centre de la Bretagne, la Vallée des Bambous créée par Gilbert CUDENNEC, est un jardin botanique d’environ 8 hectares, abritant une vaste gamme de bambous, fougères, arbres et arbustes du monde entier, dans un espace naturel protégé.                                                                                             C’est d’abord un parc où l’on se sent bien, très agréable à visiter, la disposition des différents espaces est équilibrée avec des alternances de clairières, de chemins plus ou moins escarpés, de pièces d’eau, d’une prairie et d’une rivière, le Léguer, c’est aussi un lieu avec plus de mille plantations. 

       Tout au long de la visite, nous découvrirons aussi, des cygnes blancs, des paons bleus ou blancs, des grues couronnées, des canards, etc…                                                                                        Une belle escapade. 

Définition du bénévolat

Le bénévolat,
c’est l’art de la gratuité du cœur,
du geste, du temps.

Le bénévolat
ne connait d’autres lois 
que le besoin de l’autre, 
percevoir avec lui et trouver ensemble les solutions nécessaires.

L’engagement bénévole, 
ne serait-ce pas une leçon d’humaniser 
une société qui s’individualise de plus en plus ?

Le bénévolat, c’est une fleur que l’on s’offre.

Le bénévolat, c’est le cheminement personnel :
C’est une fenêtre ouverte sur le monde.

Le bénévolat a tellement de valeur
qu’il n’a pas de prix.

Une adhérente de notre UTL vient de fêter ses 100 ans

Lors de notre dernière conférence, l’UTL a rendu hommage à Madame Henriette CLAUDON, adhérente depuis la création de notre association, qui fêtait ses 100 ans.

100 ans et en bonne santé, tout le monde en rêve. C’est un anniversaire qui compte et on lui souhaite le meilleur pour l’avenir.

Juin 2024
 

"La présidente et le conseil d'administration, une équipe de bénévoles à votre service vous souhaitent de belles vacances !"

Marie-Antoinette

©Droits d'auteur. Tous droits réservés.

Nous avons besoin de votre consentement pour charger les traductions

Nous utilisons un service tiers pour traduire le contenu du site web qui peut collecter des données sur votre activité. Veuillez consulter les détails dans la politique de confidentialité et accepter le service pour voir les traductions.